La voix lactée

Ce soir, tels des anges, nous quitterons la terre,
Sur la voix lactée, en destination de l’univers.
Nous abandonnerons nos péchés mortels.
Nous prendrons le monde entier, l’homme et la bête.
Plus loin, nous tendrons la main à l’extraterrestre,
Sur le chemin, nous ferons un tour en enfer,
Et nous congédierons les hommes d’affaires.

Ça y est, tout monde est prêt, la terre est en paix,
Il ne manque que la fille de mes rêves.
Ne pense plus à la terre ni à ses péchés mortels,
Donne-moi la main, viens, mon amour éternel.
Là où nous irons, je te promets que la vie sera belle.
Tu entends l’extraterrestre qui me chuchote à l’oreille :
« La voix lactée est préparée en ton honneur. »

Ah ! d’ici, la terre est si belle, plus de frontières,
Finie la guerre, fini le mensonge, finie la misère,
Tu verras la reine du cosmos vivant à l’autre bout de l’univers,
Elle ne pèse que l’équivalent d’un grain de poussière,
Mais cela suffit au bonheur du monde entier.
Malgré sa richesse, la reine a un souci.
Lors d’une conquête, elle a perdu sa princesse,
Depuis, elle la cherche dans toute la galaxie.

Ah ! ma belle, mon grand amour, mon éternel sourire,
Je continuerai le voyage pour un dernier au revoir,
Mais tu peux fermer tes yeux, et rêver,
Libre désormais, tu peux t’envoler maintenant,
Plus rien n’a d’importance.
Toi et moi, l’extraterrestre et la reine du bonheur,
Tu seras la plus belle voyageuse de la voie lactée.

Firouzeh Ephreme

Posted in Poèmes and tagged , , , , , , , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *