Pour un billet de 50 euros

Pour un billet de 50 euros

Madame Marchal était une jeune femme dynamique, qui croquait la vie à pleines dents. Avec son fils, Théo, elle vivait dans un appartement situé dans un quartier calme et verdoyant de la ville. Hélène Marchal s’était lancée dans le métier de traiteur, et travaillait avec sa collaboratrice, une excellente cuisinière prénommée Sabine.
Un lundi matin, le collège appela Hélène Marchal. Quelques jours auparavant, Théo avait demandé à une camarade de classe ce qu’elle accepterait de faire pour un billet de 50 euros.
– C’était stupide ! Mais où avais-tu la tête ? demanda Hélène…

 

Firouzeh Farzaneh – Ephrème

Le paradis

 

Cette histoire a été écrite en novembre 2012 pour les élèves du collège Pierre et Marie Curie à l’Isle-Adam. Quelques mois plus tard, elle était publiée dans la revue Missives.

L’histoire commence par une petite fille qui, subjuguée par le Paradis, l’établissement dans lequel son père travaille, raconte ses souvenirs à son frère autiste…

Le paradis

 

Le paradis est l’endroit le plus merveilleux du monde. Il a de grandes portes qui s’ouvrent par enchantement. Au paradis, les soucis n’existent pas. Tout est tranquille, et les gens sont heureux. Au paradis, la cuisine est immense, et un buffet à volonté est proposé mais pas comme vous l’imaginez ! C’est beaucoup mieux ! Le poisson n’a pas d’odeur de poisson, et il fond dans la bouche. Au paradis, la pomme au miel est accompagnée de viande, et il y a toutes les confiseries que l’on veut. Au paradis, le chocolat est en forme de cœur avec une pistache ou une amande par-dessus. Et tout le monde peut admirer une sirène confectionnée dans un gigantesque morceau de glace. Rien n’est impossible au paradis. Le paradis est magnifique. J’en sais quelque chose, puisque mon père en était le portier. Tous les soirs, je ferme les yeux en pensant au paradis pour m’endormir. Je m’en rappelle bien…

 

 Firouzeh Ephreme